samedi 24 janvier 2009

Anniversaire

Comme prévu, on a fait une petite fête à la maison hier pour nos collègues de travail et les voisins de quartier. On avait notre mouton, des chaudières pleines de maïs éclaté, de beignets de crevette, de la bière en cannettes, de la musique et même des feux d'artifice (cadeau de Ronnie, thanks old chap!). Je crois que ça a été bien apprécié et tout le monde s'est bien amusé. Les hôtes sont un peu fatigués par contre...

Le feu qu'on a fait dans l'entrée a été particulièrement populaire, rappelant aux plus âgés leur jeunesse au village. Ça m'a pas mal surpris. Ils ont donc laissés les plus jeunes se déhancher à l'intérieur pour à la place nous offrir d'incroyables prestations de percussions, de danse et de chants endiablés. Pour une couple de bûches de bois, ça a drôlement valu la peine!

3 commentaires:

kriegspiel a dit…

tiens? Quelle est la symbolique du feu devant la maison?

Benoit Lescarbeau a dit…

Je ne pense pas qu'il y ait de symbolique particulière (quoi que je peux me tromper, presque tout a une symbolique). Je pense que c'est surtout qu'au village, d'où viennent la majorité des familles, il n'y a pas l'électricité. Pendant la saison fraîche, les gens se chauffent le soir avec un feu de bois, où les anciens s'assoient pour raconter des histoires en attendant de se coucher. À Ouaga, le bois est cher et notre feu semble donc avoir rappelé des souvenirs à certains.

kriegspiel a dit…

Donc, c'est une forme de solidarité villageoise: quelqu'un fait du feu, tout le monde en profite, et c'est la fête.
Ca reste intéressant. Merci