vendredi 23 juin 2017

Section mécanisée

Les listes allemandes de Blitzkrieg Commander sont un peu chiches en hanomags, maximum de 3 par mille points, mais j'imagine que c'est relativement réaliste. Dans tous les cas, cette petite section mécanisée représente environ 625pts d'une liste de 2000pts. J'ai donc collé quelques transports et assemblé plus d'infanterie (cette fois avec les troupiers à gauche, pour faire différent). En ajoutant quelques tanks, je peux déjà faire 2000pts, ce qui me semble tout à fait respectable pour apprendre les règles et avoir suffisamment de troupes pour qu'une table de 4x6 ne soit pas trop grande!

jeudi 22 juin 2017

Panzerfaust 10mm

Nouvelles troupes de soutien à l'infanterie 10mm, soit des Panzerfaust et des mitrailleuses de soutien sur trépied.

9 unités de panzerfaust, c'est probablement beaucoup, mais je sais que les tanks, c'est populaire.

samedi 17 juin 2017

Vacances

Je passerai mes vacances à Basel Landshaft, Suisse. Comme le lectorat reste majoritairement européen, je lance la question! À part Morat et Altdorf, il y a des incontournables à voir pour le figuriniste dans la région?

50x50mm terminés

Les socles 50x50mm sont terminés! Il reste à m'attaquer à la troupaille en 25x50mm!

Commandement 10mm

3 unités de commandement pour Blitzkrieg Commander. Au centre, l'officier commandant et les deux autres peuvent soit servir de HQ ou d'observateur. Les petits chemins de terre sont toujours en cours de séchage, mais faut saisir les occasions qui passent!

88mm Flak 36 (en 10mm, pour plus de chiffres)

Des bases pas trop compliquées, pour une fois! Du Pendraken 10mm, pour Blitzkrieg Commander.

vendredi 16 juin 2017

Raid vs portail

Une barge de marins de l'espace 6mm a été dépêchée pour empêcher l'activation d'un portail eldar, 2000pts de chaque côté!

Étant donné le scénario, les eldars ont investit fortement dans les garnisons, avec deux grosses unités de scouts pour garder les générateurs en fond de terrain, deux unités de war walkers pour couvrir le portail (gros bâtiment au centre) et le générateur du côté de table marin.

La barge est apparue dès le premier tour (surprise!) bombardant les war warlkers avant de téléporter les marins juste devant. Deux unités tactiques se sont déployées  par drop pod, mais leurs tirs n'ont pas fait mouche.

Le commandant des terminators a engagé les war walkers du portail, accompagné d'une unité tactique. Les tirs d'embuscade ont été nourris et relativement efficaces, mais les fragiles marcheurs eldars ont été éradiqués.

Les scouts eldars ont abandonnés leur générateur pour sniper assez de marins tactiques (unité de droite) pour en briser la cohérence et l'empêcher de passer à l'assaut contre le portail et le détruire dès le premier tour.

L'autre unité de scout a fait une marche sacrificielle pour aller contester l'objectif. Les marins se sont bien regroupés, mais ont mis le portail de côté pour se concentrer sur le générateur de leur côté de table. Ils ont brisés puis éradiqués l'unité de walkers qui s'y tenait...

Mais comme la cavalerie, les Farseer arrivent toujours à temps... Deux grosses unités de gardiens accompagnés de leur commandant psychique se sont étendus en centre de table, empêchant les marins de gagner une dominance locale. Ils ont malgré tout tenté l'assaut, mais ont été repoussés (8 vs 6, quand même serré). Les restes de l'unité tactique ont tenté de se replier vers le bord de table pour gagner des points d'exfiltration, mais ont été vite rattrapés et encerclés par les skimmer eldars.

Deux unités de landraiders sont arrivés en renfort en fin de tour. Un petit groupe de Fire Dragon en wave-serpent sont allés se placer en marche vers le fond de terrain pour les attaquer en tir croisé au tour suivant. Un tank super lourd Scorpion est aussi arrivé pour canarder à très longue portée les solides tank-marins, mais sans être capable de se rapprocher du fragile eldar, l'attrition leur serait éventuellement fatale, couplé à un assaut de masse de la part des gardiens.

Le scénario dépendait probablement trop des résultats du premier tour pour être équilibré à long terme. J'aurais dû choisir plus simple pour une démo!

dimanche 11 juin 2017

Retour à Épic!

Un petit Épic:Armageddon pour célébrer 40K en 6mm!

1500 pts pour découvrir les règles. Un petit groupe d'ultramarins qui tentent de repousser un avant-groupe d'Alaitoc.

Les marins avaient bien débutés avec un solide bombardement sur les war walkers, dont les lances étaient en théorie ma meilleure arme contre les land-raider. Plus à l'est, les Dévastateurs prenaient le dessus sur ma Warhost de scouts.

J'ai dû envoyer mes Fire Dragon en renfort, briser les dévastateurs et ouvrir une brèche pour les Faucons. Après avoir envoyés quelques tirs de laser dans les landraiders, ils sont partis se cacher en fond de terrain adverse, espérant l'initiative pour achever les Whirlwind avant qu'ils ne frappent encore. J'aurais dû prendre des volants, ça aurait été moins compliqué!

Bref, peut-être trop confiants ou excédés des missions claustrophobiques en terrain urbain ou dans des vaisseaux-ruches, les terminators se sont téléportés près de la forêt à l'ouest, menaçant deux grosses unités. L'unité de scouts était toujours en embuscade et parvint à tuer un terminator avant qu'ils ne se lancent à l'assaut. Cette simple différence permit aux scouts de l'emporter (ou possiblement qu'un Terminator dans une forêt contre un tas de scouts... c'est un peu de même que les Ewoks ont gagnés, je crois). Ça aurait pu être mineur, mais sans commandement de plus haut niveau, les 2-3 activations suivantes au niveau des marins ont échoués, combinaison de suppression et de malchance. Ça a pas mal scellé le destin des chevaliers bleus.

Reprenant l'initiative, les faucons ont éradiqués les Whirlwind comme prévu et les fire-dragons ont achevés les Devastators. Il ne restait plus que deux landraiders contre 2 war warlkers, mais l'unité de Faucons eldars était encore intacte, ainsi que l'unité de Fire Dragons, toutes deux prêtes à exploser du marin. L'adeptus astartes a préféré opérer une retraite stratégique, admettant que cette escarmouche ne serait pas une victoire.

lundi 29 mai 2017

Panzer IV Ausf H

Panzer IV de Warlord, en plastique. Je regrette un peu les décals du kit. Ils sont probablement faits pour aller sur les Schürzen, que j'ai choisi de ne pas mettre. Les chiffres de la feuille de décal du Hanomag auraient probablement mieux paru. Ceux-là sont vraiment gros.

En tout cas, une job de peinture rapide, je suis bien content!

samedi 27 mai 2017

La forteresse maudite

Théodoric n'allait sûrement pas se laisser ravir cette Malepierre! Ceux qui le payaient avaient un drôle d'accent, mais on ne lève pas le nez sur un contrat. Bon, les chevaliers ne voulaient rien entendre, mais des Ogres et des chevaucheurs de loups pourraient les remplacer à bon prix et avec moins de plainte sur "l'honneur"!

Les nains avaient trois brigades et celle contenant les rôdeurs ainsi que les Tueurs menaçait déjà l'hôtel sacré. Les Ogres y furent dépêchés avec une deuxième unité de cheveucheurs ramenés du groupe est.

Concentrant ses ordres à l'Ouest, le flanc Est de Théodoric eut rapidement des difficultés. L'artillerie naine mit en fuite une première unité de mercenaires d'un autre clef (clairement déshonorables) et exposant les arbalétiers Tiléens à une terrible charge d'une brigade entière!

Pour empêcher les nains de prendre le contrôle trop vite de l'hôtel, les Ogres se lancèrent dans une charge irréfléchie... mais à coup de grosses masses et l'aide d'un héros, repoussèrent les nains!

Pendant ce temps à l'Est, une bataille fratricide entre Tueurs et nains des collines se déroulait tragiquement, sous le regard impassible des gardiens de la forteresse maudite, qui assistaient à la conclusion évidente de la cupidité naine.

Loin de ces dilemnes moraux, les Ogres se demandaient s'il fallait se sacrifier pour tenter de bloquer les nains. Du nain, ça goûte pas bon, alors ça vaut pas la peine. Toutefois, les rôdeurs n'étaient pas du même avis et décidèrent de ne pas laisser les créatures panser leurs plaies résiduelles.

Alors que les choses semblaient perdues à l'Est, les troupes de chiens de guerre de plus en plus désordonnées, Théodoric eut un tour de maître, inspiré par son mage qui était définitivement en feu.

Le mage parvint à lancer son sortilège de Voix de Commandement pour envoyer les Hommes-Oiseaux de Cattraza en fond de terrain. Entre les tirs d'arbalètes croisés et les canons gallopants maintenant à portée, une unité naine au complet fût décimée!

Théodoric parvint à reformer les ligner et à lancer les piquiers sur les Tueurs, qui s'en tirèrent mieux que les mercenaires nains contre les tout-nus.

Avec le retour des unités de chevaucheur de loups et une unité de nains qui eut une incroyable confusion (Seigneur! C'est de la folie! sur la table des blunders), le destin était scellé. Malgré le bonus d'avoir détruit l'hôtel, le massacre des nains était un défaite trop terrible pour que le roi ne puisse s'en remettre.

N'ayant pas les troupes pour aller à l'assaut de la forteresse, qui sait quelle terrible destinée l'attends maintenant.

jeudi 18 mai 2017

jeudi 11 mai 2017

Famille Von X

Le Doktor Hugo Von X au centre, avec sa famille et les courageux APE américains au fond, prêts à prendre les catacombes de Gibraltar d'assaut!

Le Doktor était une figurine spéciale pour le Kickstarter visant à produire des figurines en plastique de ce jeu de plateau inspiré de Space-Hulk.

lundi 8 mai 2017

Mamushi

Pour célébrer la fin du Kickstarter très productif d'Eden Burnout, un Green Mamushi rouillé!

Cannoniers

Tant qu'à être dans les canons anti-chars, il était temps que le mien ait ses opérateurs.

Bolt Action 500

On a fait un petit Bolt Action (environ 500pts, figurines 20mm) pour un scénario spécial. Suite à un assaut blindé manqué, les soviétiques doivent prendre une tranchée d'assaut, de nuit, pour faire taire un canon anti-char et essayer de prendre des prisonniers en CC. Les tanks de la photo ne sont donc que des ruines pour de la couverture.

Le sniper soviétique infiltré a rapidement fait taire la mitrailleuse allemande à l'ouest. Pendant que la majorité de l'infanterie russe se déplaçait vers cette zone, le sniper se redéployait au centre pour éviter la représailles au mortier, viser le lieutenant allemand et peut-être même les canonniers.

Autre règle règle spéciale, les allemands pouvaient tirer des fusées éclairantes, pour emmener la portée de vue de 3d6pouces à 5d6 pouces sur la table.

Voyant des cosaques se déplacer vers les barbelés, les allemands actionnèrent l'option, question de donner une chance au canonniers de répliquer.

Les choses semblaient bien se passer pour les russes, qui avaient jusqu'à présent évités le pire. Les tirs de mortier n'avaient pas fait mouche et ils étaient parvenus à passer sans pertes par une petite marre (terrain difficile) offrant une brèche entre un champ de mines et une ligne de barbelés.

Malheureusement, l'apparition au sommet des fortifications d'une unité d'ingénieurs russes avec lance-flamme réveilla les allemands. Concentrant leurs tirs d'armes plus légères sur la dangereuse unité d'élite, ils parvinrent à les clouer sur place.

Les recrues tentèrent bien d'aller à l'assaut. Ils emportèrent quelques unités amochées dans un vicieux CC à coup de baïonnettes, mais les allemands plus nombreux et plus expérimentés eurent éventuellement le dessus.

Défaite de mes pauvres russes! À noter que j'ai bien apprécié de jouer à petit pointage. Je crois que ça aide à montrer la valeur de Bolt Action comme jeu de skirmish simple, mais avec des rebondissements parfois surprenants.

Félicitations aussi au scripteur du scénario maison, le balancement et le choix d'unité était particulièrement réussi! À refaire!

lundi 1 mai 2017

Battlegroup Kursk

Une intro à Battlegroup Kursk, une règle du dynamique Warwick Kinrade (entre autre instigateur des Imperial Armour de 40K).

On a fait une grosse partie de 8pi x 4 pi, 700pts de chaque côté, 2 vs 2. Cette règle mets l'emphase sur les tanks, alors on s'est gâtés...

En gros, les allemands étaient mieux équipés en unités de reconnaissance et tanks d'élite. Ils ont pris l'avantage au début. Les soviétiques ont graduellement amassés leurs T-34 en fond de terrain pendant que les Tigres allemands se plaçaient en embuscade. Les soviétiques ont finit par manquer de patience (oui, j'étais russe) et ont lancés un assaut frontal à travers le village et la forêt. Les panzer ont subis quelques pertes, mais les allemands ont reculés dans le bon ordre, les Tigres achevant rapidement les T-34 et laissant l'infanterie russe sans grand support.

La règle est très élégante et le moral est géré de façon originale. Selon les unités choisies, chaque camp a un nombre de points à ne pas atteindre avant la retraite. Chaque fois qu'une unité, objectif, ou autre condition spéciale est atteinte, des points sont perdus. Ces points perdus sont déterminés par une pige et de temps en temps, une condition avantageuse surprise peut sortir! par exemple "une unité adverse à court de balles", "réactiver une unité" ou le terrible "avion à l'horizon".

Le jeu est à mi-chemin entre le skirmish (Bolt Action) et la tactique grande échelle. Il y a donc de grosses formations, mais encore du détail comme la sélection avant la partie du ratio d'obus anti-char / explosifs des tanks. On retrouve des snipers embusqués et de l'infanterie sur base individuelle. L'artillerie est relativement détaillée, avec une mécanique intéressante de jet de communication pour relayer l'information de cible. Ça reste malgré tout très simple et fluide.

Mes plaintes sont mineures. C'est un jeu de tanks, alors l'infanterie est un peu secondaire. Au risque de sonner tannant, je ne trippes pas tant que ça à comptabiliser des obus, mais ça ne m'a pas semblé être trop lourd pendant la partie. Jouer en 20mm, c'est super beau, plein de détails, mais ça a un peu le défaut de Bolt Action 28mm, où on a l'impression que les portées, l'espace entre les unités et les déplacements sont limités.

C'est aussi un jeu qui tente d'être plus historique que ce que l'on trouve sur le marché grand-public. Les listes sont plus restreintes, centrées sur un théâtre d'opération précis. Ce n'est pas un négatif en terme de saveur, mais c'est peut-être plus difficile pour le nouveau joueur qui n'a pas une passion précise pour une bataille ou celui qui apprécie optimiser les options d'une liste.

J'ai bien aimé, je songe déjà à un achat de pdf pour adapter à mon 10mm... ça n'a pas l'héroïsme jovial de Bolt Action, mais ça donne plus l'impression d'être en 1943 et avec des règles possiblement plus simples!

dimanche 30 avril 2017

Premier bouclier

Projet qui stagnait un peu, ramené à la vie. Un guerrier / garde Viking pour Saga.

Les bases sont un peu tannantes à faire, mais c'est pas cher et définitivement moins déprimant à fabriquer l'été que l'hiver!

mardi 25 avril 2017

Franc tireur

Un sniper à gauche. Un peu subtil, la seule différence est la lunette de visée sur son fusil. Faut quand même accepter que dans l'historique, il traînera pas un canon de 6 pieds!

Au centre, un 3e membre d'équipage (ou un spotter). À Bolt Action, la différence majeure entre la version légère et intermédiaire d'une arme de soutien, c'est que l'équipage contient 2 ou 3 figurines (ça se rends à 5 pour la version lourde). Il est donc prêt à se joindre aux mortiers ou tout autre escouade de soutien ayant besoin de renfort.

dimanche 23 avril 2017

Canot

Un canot Huron / Iroquois de Flint and Feather, par Crucible Crush. Les règles ne sont pas encore livrées, il est en train de peindre les cartes d'événement. Sa dernière est "votre groupe trouve un canot", alors je n'ai pas pu résister!

samedi 22 avril 2017

Cooobraaaa!

Cooobraaaa!

Bren et cie

Deux Bren (un Wasp et un MMG), un para avec lance-flamme et un attendant de médic transportant un blessé. Les véhicules sont de Warlord, l'infanterie d'Artizan.

jeudi 13 avril 2017

La tanière de la bête!

Dernière partie de campagne, le scénario de la tanière de la bête...

Alors que Semprinius et Tara avaient infiltrés la caverne renfermant la méduse et ses trésors occultes, mis des heures à réassembler une baliste en préparation de sa chasse... un tas de Parthes et leurs montures hennissantes se sont engoufrés dans la caverne!

Soudainement alertée, usant de son infravision, la méduse tenta de décocher une flèche vers un légionnaire. Elle rata la cible, mais c'était le signal que les romains attendaient. Semprinius fit appel aux dieux en se précipitant vers la méduse, pendant que la baliste et un Baléare faisait mouche, réduisant de moitié les pts de vie de la créature et la mettant en fuite... vers les Parthes...

Les gardes prétoriens se positionnèrent devant chaque entrée, pour empêcher les barbares de se faufiler trop facilement. L'un d'entre eux balança même son Pilum en plein dans la face grimaçante du Lamasu.

Le mage ennemi invoca un Djinn et le reste des cavaliers se vengèrent en criblant de flèches les deux héros romains, les emmenant à leur tout dernier pt de vie et de destin.

Ça laissa amplement le temps à Semprinius d'achever la bête à coup d'Eldritch Weapon. Le Lamasu entra dans la grotte et tenta de s'en prendre aux romains, qui la chargèrent en masse et parvinrent à la repousse à nouveau dans le tas de barbares.

Malgré les coups, les romains continuaient à encaisser parvenant même à faire mouche et créant plus de confusion parmi les cavaliers.

Les chevaucheurs de chameau se joignirent à la mêlée et le porte bannière vint offrir du support devant les lignes romaines qui s'organisaient pour bloquer l'entrée des cavernes et protéger les objectifs. Ne voyant pas de gain autre qu'on bain de sang de part et d'autre, les Parthes se replièrent.

Ça va sonner étrange, mais mes romains n'ont pas été de fins stratèges. Pour triompher en campagne, ils ne devaient pas gagner, mais plutôt partir à la chasse au héro barbare. Les circonstances étaient trop belle et Semprinius n'a pas pu résister à l'appel de la gloire...

mardi 4 avril 2017

Gros pont

En 28mm, une rivière doit généralement faire au moins 6 pouces pour être autre chose qu'un ruisseau... j'avais ce pont en réserve, un peu moins minuscule que ce qui était dans ma collection de décor fantastique. Et moins cher que le pont de Pegasus Bridge! Maintenant il est peint!

Je l'avais sous-couché en blanc, mais je penses que je ne le ferai plus. À moins d'être un peintre de haut niveau avec des techniques que je ne maîtrise pas, je ne suis pas certain que ça vaille la peine. J'attends que l'encre sèche pour faire un dernier brossage, mais je serais probablement arrivé au même résultat avec une sous-couche noire (ou brune...).

samedi 1 avril 2017

Marqueurs d'objectifs WW2

La peinture est arrivée, alors aussi bien commencer avec du facile. Deux marqueurs d'objectifs et une porte de cave.

mercredi 22 mars 2017

Demi-dieu à l'agonie

L'impressionnant déploiement égyptien, ça en fait du monde!

Les romains ayant gagné le jet de déploiement, n'ont pu résister à l'envie de positionner leur baliste dans la tourelle.

Comme le sorcier Égyptien s'est cavalièrement lancé devant ses troupes, Semprinius décida de faire de même et profita de l'appui des dieux pour se rapprocher à environ 6 pouces.

Impressionnant pour un premier tour. Les archers égyptiens tentèrent de le mettre en fuite en lui balançant une flèche, mais le moral du Centurion tint bon.
Nous n'avons roulés que deux objectifs en plus du central, j'en ai placé un dans la petite forêt à l'ouest, où Cloelius, mon Prétorien forestier, s'est dirigé avec un Baléare et un autre légionnaire en renfort. Le chariot Égyptien est rapidement venu les rejoindre, se cachant derrière les arbres pour éviter la baliste.

La baliste gaspilla son tir contre un archer pendant que le Baléare lui faisait la leçon en balançant une pierre contre les chevaux du chariot, le mettant en fuite (il retourna se cacher, juste au cas...)

Le sorcier égyptien explosa un Baléare pendant que le Centurion chargeait le Pharaon. A l'est, contournant un éboulement impassable, un cavalier romain chargea un cultiste avant d'être contrechargé par un homme des mers.

Le demi-dieu était grimpé sur l'objectif et le téméraire Avinus décida de le charger. Tant qu'à se battre, autant avoir la charge...

Il parvint miraculeusement à enlever deux points de vie à la créature, sur deux tours, entre autre grâce à son propre décapitarius. Pendant ce temps, un baléare venait prêter main forte à un légionnaire pris pour cible par quelques archers égyptiens. Heureusement, son armure tint bon et il parvint à les charger pour commencer le ménage.

Les Égyptiens ayant perdu la plupart de leurs troupes de remplissage ont choisis d'abandonner la partie avant le 5e tour, question de limiter les dégâts dus à l'attrition.

C'est en fouillant dans les ruines que Semprinius a trouvé une arme terrible...

Mes super achats de campagne.