samedi 13 février 2010

Révolution des indépendants

Hier, j'ai eu la chance d'être invité à souper et il y avait à l'agenda, semble-t'il, une discussion très sérieuse sur les jeux de rôle. Entre autre, comment trouver ces jeux mystérieux et si spéciaux publiés indépendamment.

Je vais révéler mes secrets!

D'abord un petit historique, question de donner un peu d'urticaire aux opposants du narrativisme. Ça a commencé officieusement avec Ron Edwards, qui a publié Sorcerer, un des premiers jeux du "mouvement", puis l'article System Does Matter.

En gros, il démolit la croyance que le jeu de rôle auquel tu joues n'a pas d'importance. Il affirme que ce n'est pas vrai qu'un bon maître et des joueurs motivés peuvent faire n'importe quoi avec un jeu. M Edwards croit qu'un système de règle encourage nécéssairement un type de jeu, une certaine inclinaison au rôlisme et que même si tu as un super dm, il serait encore meilleur s'il avait les outils adaptés à ce qu'il veut faire au lieu de devoir perdre temps et énergie à faire entrer un cube dans un trou cylindrique. La forme pour la fonction. Moi je suis d'accord. Si je veux buter des kobolds, je vais jouer à D&D. Si je veux de la romance, de l'horreur ou des conflits moraux, il y a mieux. C'est sûr que c'est possible avec D&D. Mais il y a des outils bien plus adaptés...

Donc après avoir publié son jeu, Edwards a créé une communautée, The Forge, dans le but d'encourager les gens à publier des jeux de manière indépendante. Jeux qui sont très originaux car ils n'ont pas à être approuvés par un directeur créatif ou une grosse équipe de publication. Le jeu doit être créé et publié par son auteur.

Même si c'est son type de jeu favori et celui qui a connu le plus de développement grâce au forum, The Forge ne fait pas que la promotion des jeux narrativistes. On y trouve aussi quelques jeux à la forme plus traditionelle et même certains jeux génériques. La 3e version de Heroquest, par exemple, est un jeu narrativiste qui a l'ambition de pouvoir être adaptable à n'importe quel univers.

En tout cas, les jeux indépendants restent une communautée fragmentée. C'est facile d'en entendre parler sur The Forge ou sur le moins moralisateur et plus complet Rpg.net , mais où les trouver?

Un bon point de départ, c'est Indy Press Revolution. C'est une petite compagnie qui depuis 2004 essaie de faire la vente des meilleurs jeux indépendants qui sont produits chaque année. Ils produisent même un podcast très informatif pour vous aider à trouver ce qui vous plaît.

D'autres auteurs de jeux indépendants ont rassemblés leur propres sites de vente directe sur un gros index, le rpg-unstore. On y trouve Dogs in the Vineyard, probablement un des meilleur jeu à être sorti de la mouvance de la publication indépendante. C'est aussi un très bon exemple de jeu narrativiste, avec l'emphase sur les personnages et l'opposition des idées. Ce magasin a un peu de tout, on y trouve même le fameux Teenage Panty Explosion, un jeu qui parodie les séries d'écolières japonaises, où les joueurs sont des ados psychiques qui combattent les esprits et cherchent à impressionner les garçons.

John Wick (celui qui a fait Cat) est un rebelle et un prolifique auteur de jeux de rôle indépendant, alors il a son propre site web qui vends des jeux, la Wicked Dead Brewing Company.

Paul Czege est un pionnier du mouvement de la publication indépendante. C'est l'auteur de My Life with Master, un des meilleurs exemples de "Règle pour la fonction" et le premier jeu indépendant que je me suis procuré. On trouve ses jeux sur Half Meme Press.

3 commentaires:

Gilthanas a dit…

Merci pour toutes ces infos ;)

The Raskal a dit…

J'ai lu avec attention l'article en question qui m'a fortement intéressé. Pour avoir pratiquer le JdR depuis plus de 20 ans je suis convaincu que le fond et le forme sont intimement liés.

elTonio a dit…

D'autres bonnes sources indépendantes: http://www.thefreerpgblog.com/ et http://www.1km1kt.net/.

Le premier est un blogue sur les jeux de rôles gratuit disponible en ligne, avec revues de tels jeux, et le deuxième un forum sur le même sujet.