samedi 11 septembre 2021

La lande brûle messire !

 

Conduite hors-route
Un 1000pts de Warmaster pour se dérouiller un peu. 1000 pts d'empire bâti pour la résilience, avec 4 unités d'hallebardiers et deux de chevaliers. Relativement peu de tirs, soit deux unités d'arbalètes et un de canons, qui n'a malheureusement pas eu beaucoup d'occasions de tirer.










Beau p'tit village !
On a fait une reprise du scénario de Grim-on-Sour, avec un groupe de maraudeurs du chaos cherchant à brûler et piller un pauvre village impérial. On voit ici les moines locaux très fâchés de devoir mettre de côté la production de bière et de fromage pour aller éduquer les barbares.





Les hordes barbares avaient le premier tour et le général a tenté d'organiser les choses pour en venir à l'assaut tant désiré. Les guerriers du chaos ont cependant insistés sur une petite cérémonie, forçant les maraudeurs moins patients à les contourner par l'ouest. Au sud, leur cavalerie piétinaient quelques fermes à la recherche d'un passage pour attaquer le flanc sans se prendre des boulets de canon.

La cavalerie maraudeuse fut interceptée par les chevaliers de Sigmar. La lutte fut âpre, mais le fer de lance stoppé. Rusés, les guerriers du chaos cheminaient dans la forêt noire, se rapprochant du village.










Les arbalétriers parvinrent à créer un peu de confusion pour gagner du temps aux hallebardiers. Organisés en deux cohortes, il ne serait pas facile de tout stopper les envahisseurs sans se piler sur les pieds. Le commandement impérial fut cependant assez efficace, quelques erreurs par-ci, par là, mais les troupes étaient en forme et motivées.





Malheureusement, l'attrition ne fut pas du côté habituel de l'empire. À la manière des nains, le chaos est résilient (et rampant). Les unités ne sont pas faciles à raser et c'est éventuellement l'armée impériale qui se brisa une fois le seuil de 6 unités atteint.

Un peu moins de manoeuvre que mes derniers scénarios, mais pas mal plus de sang. DU SANG POUR LE DIEU DU SANG !!!

dimanche 15 août 2021

Champignons rôtis

Du Ghast ! Du Ghast partout !
Après les derniers affrontements, il fallait à Lady Die quelque chose pour remonter dans les bonnes grâces de la maison. Des indics parlaient d'une zone de croissance organique près de l'ancienne raffinerie qui avait explosée. 

Ça avait laissé un trou béant dans la ruche, mais les effluves avaient fait poussé du Ghast, de l'humus stimulant et qui sait quoi encore. Les délires comateux des utilisateurs ne sont pas toujours clairs, mais il semblait y avoir là de quoi attirer des chymistes et améliorer les finances des Lames de la Ruche.

Connectés sur tout ce qui est psychique, les Astromanciens étaient également dans les parages. L'Envoyé lui-même s'était déplacé, à la recherche des ingrédients pour s'ouvrir à l'univers. Il apportait, outre son familier, un champion et un petit contingent de cultistes dévoués. Les Lames avaient 2 championnes, Cover Girl avec son lance-grenade ainsi que les deux Wyld Runners qui étaient allées en éclaireuses évaluer l'endroit.

Death Maiden qui se voyait utiliser une carte de charge gratuite...
Cover Girl fut ciblée la première, heureusement juste une égratignure. Elle se releva et balança une frag sur deux cultistes et l'un d'entre eux fut soufflé hors de combat. L'Envoyé se rapprocha du ghast de son côté de la fissure. Dorothée l'Immortelle s'avança froidement en plein centre, empoisonnant au pistolet-aiguille l'un des cultistes. Les jeunettes la suivirent.

Imprudemment, malgré avoir réfléchi à se séparer avant les gabarits, Dorothée ne put résister à l'appel de la mort. Elle tenta de sauter par dessus la fissure pour charger... et échoua. Elle tomba heureusement sur une corniche pas trop profonde. Deux gauches s'élança et fit parler sont lance-flamme, jetant 3 Eschers et un Phelynx au sol. Une Éclaireuse et son Phélynx étaient en flammes.

Rhaaa ! Ça chauffe !
Les Astromanciens profitèrent de la mauvaise posture de la championne de la mort pour tenter de l'achever, elle résista heureusement aux différentes tentatives de la canarder avant qu'elle ne se relève.

Le moral des troupes flancha, mais Lady Die fit une entente avec les Astromanciens. En échange de la zone intéressante en terme de matière première, deux cultistes seraient soignés. Le premier fut grosse douleur, dont les Lames avaient estropiées lors d'une bagarre passée. Faut bien avoir un peu de compassion, quand même...

dimanche 4 juillet 2021

Qui vit par le dragon...


Ayant doublé mes troupes impériales pour Warmaster pendant le confinement, j'avais bien hâte de les essayer ! Je suis quand même jaloux des elfes 100% peints...

On a fait un petit scénario simple, 3 objectifs rapportant chacun +200 pts de victoire (à quoi s'additionne les troupes défaites, qui vont généralement de 50 à 150 pts chacune). Les elfes d'Ulthuan avaient une tour à défendre, bien protégée derrière un cours d'eau peu profond, mais une bonne position défensive malgré tout. On y comptait un petit régiment classique de 2 unités d'infanterie et deux unités d'efficaces archers elfiques.

Le reste de l'armée elfique était accompagnée de nombreux aigles géants et même de dragons (un en liberté, l'autre comme monture du général), en plus de deux unités de cette cavalerie qui fait la renommée du peuple d'au delà des mers.







Pour ma part, décidé à faire une meilleure occupation du territoire, l'Empire alignait:

Empire, 2000 points
Warmaster Revolution
--------------------------------
 180 - 4 Halberdiers
 130 - 2 Handgunners
 220 - 4 Crossbowmen
 330 - 3 Knights
 285 - 3 Pistoliers
  50 - 1 Helblaster
 170 - 2 Cannon
 130 - 1 Steam Tank
 210 - 1 General
     - 1 Griffon (80)
     - 1 Sword of Fate (5)
 170 - 2 Hero
     - 1 Sword of Might (10)
 125 - 2 Wizard
     - 1 War Altar (15)
     - 1 Scroll of Dispelling (20)
--------------------------------
2000 - 20/10
J'ai pris un déploiement assez équilibré avec l'artillerie au centre. Les elfes se sont déployés en deuxième et m'ont laissés le premier tour.











Une avancée équilibrée, mais je me suis quand même permis d'envoyer un magicien en éclaireur (voir les règles optionnelles des éclaireurs, ce serait à essayer la prochaine fois). Il en profita pour lire son parchemin de contre-sort, lorsque le magicien elfe tenta de faire tirer les archers une 2e fois.





Au deuxième tour, ma cavalerie a échouée à prendre contact avec les lanciers elfes, je leur ai donc envoyé deux magiciens lancer des boules de feu pour tenter de les rendre confus et empêcher de me faire charger. Ce serait partiellement réussi, une unité de lanciers parvenant à charger mes chevaliers, l'autre n'y parvenant pas.




Pendant ce temps à l'autre bout du terrain, malgré un effort valeureux pour dépasser l'objectif, le barrage de missiles ne fit pas grand effet. Mes arquebusiers furent chargés et anéantis par des lanciers elfe et le général sur un dragon...


Ça allait un peu mieux entre les forêts. Mes pistoliers étaient parvenus à semer la pagaille dans l'une des unités de cavalerie elfique. La deuxième chargea et détruisit ma propre cavalerie lourde.

La prudence elfique avait fait en sorte de garder ses unités aussi loin que possible de mes canons et le dragon avait trouvé une juteuse cible à charger. Heureusement, le destin fut de mon côté et les hallebardiers firent reculer la Vouivre cracheuse de feu. Ils ont tout de même choisi de ne pas poursuivre, il ne faut pas tenter le diable...


À mon troisième tour, j'étais bien déterminé à remonter la pente. Les hallebardiers et arbalétriers chargèrent par initiative, entourant les troupes d'assaut ennemies. Malheureusement, mon général échoua dans ses ordres, ce qui limita ma contre-attaque de cavalerie.

Ma petite unité d'arbalétriers avait chargée de flanc le reste de son unité de lanciers elfe contenant son général. Mon unité était accompagnée d'un héros avec un hache de force,  À 8 dés et de l'armure contre mes 6 dés pas d'armures, c'était du poker de laisser son général là. C'est le genre de coup qui peut cimenter une victoire... qui lui aurait permis de prendre possession de l'objectif et menacer mes flancs.

Ça peut aussi faire sombrer dans la défaite... Inspiré des hauts faits de Sigmar, mon héro décapita la monture draconique du général ennemi, avant que le reste des arbalétriers ne piétinent sa belle cape. Victoire un peu anti-climatique de l'empire par perte de général ennemi !




samedi 13 mars 2021

Retrouvons les armes elfiques !

Une petite partie d'introduction au Hobbit. Après avoir capturé les nains (et les avoir dévorés), les gobelins ont tentés de se débarrasser des armes anciennes que la compagnie de Thorin transportait, en éparpillant le tout dans leur réseau de cavernes. Le trône et deux marqueurs d'équipement sont les objectifs, celui qui en contrôle le plus à la fin du 6e tour a gagné.

Un capitaine lourdement armuré et 10 rôdeurs de Mirkwood se lancent donc dans cette mission pour le compte de Thranduil, Roi des elfes. Il y avait 3 lieux d'entrée possibles, le groupe s'est séparé en deux.

Au premier tour, plein d'optimisme, les elfes avancent avec précaution, tirant des flèches et se moquant des faibles gobelins. Le roi des gobelins tente un lancer de gobelin, qui rate la cible et tombe dans les profondeurs, provoquant encore plus de railleries elfiques !
Les railleries cessent lorsqu'il devient clair qu'en utilisant la couverture, les gobelins de gauche réussiront à tenir la partie en tenant leur objectif. Pire encore, le roi des gobelins commence à tuer du rôdeur faiblement armuré !
Voyant le sablier avancer, les rôdeurs se lancent à l'assaut, les gobelins étant finalement plus coriaces au corps à corps qu'il n'y parait, grâce au nombre et à la règle de horde qui leur donne l'effet d'une lance pour un gros total de 4 pts par gobelin.

Profitant de la mêlée avec le roi gobelin, un elfe se sépare du groupe et se faufile vers le trône pour contrôler un objectif et provoquer l'égalité au 4e tour.
Les corps à corps restant brutaux et aléatoires, deux elfes restent campés hors de portée, tuant les deux gobelins chargés de contrôler l'objectif des méchants.

Nous n'avons pas joué avec la règle de terreur, mais les points de force furent utilisés à bon escient pour faire pencher la balance d'un côté comme de l'autre. Le capitaine elfe parvint de justesse à vaincre le roi des gobelins au dernier tour, donnant un peu plus de vigeur à la victoire de 1 - 0 en terme d'objectifs.

samedi 20 février 2021

Blitzkrieg Commander IV

Petite partie d'introduction aux règles de BzkC IV, 1500pts d'américains cherchant à déloger 1000pts d'allemands d'un pittoresque village d'europe de l'ouest.

Étant donné l'âge des deux officiers américains, j'ai laissé tomber les unités de reconnaissance et de soutien hors-table. Ça ajoute beaucoup au thème 2e guerre mondiale, mais faut apprendre à piloter un Sherman avant de piloter un croiseur naval.

Un officier américain a justement choisi de lancer ses Sherman 75mm et a roulé un commandement parfait ! Deux ordres d'un coup, propulsant l'unité 40cm plus loin !

Les canons de campagne se sont avancés et mis en place. Les M18 Hellcats se sont avancés dans des ruines, prêts à frapper.





Les allemand ont lancés une contre-offensive, les panzer IV abattant un M18 avant de poursuivre leur chemin vers les Sherman. Deux escouades mécanisés se sont avancés et ont tentés de suppresser l'artillerie avec les mitrailleuses de leurs 251, mais la cible était trop lointaine.

Irrités, les américains ont ripostés en envoyant le M18 restant et un Sherman exploser un 251. L'autre fut suppressé et son infanterie se cacha dans les ruines.

Tentant de profiter d'un peu de chance sur le commandement, les panzer ont tentés de contourner les Sherman pour éliminer les halftracks de transport... mais ce fut un échec. La riposte des Sherman ne laissant qu'un panzer en vie, mais suppressé. L'artillerie américaine achevait l'infanterie dans les ruines. L'officier plus âgé commença à s'inquiéter du passage du temps.


La jubilation fit vite place au désarroi alors que les troupes mécanisées américaines refusaient de suivre les ordres avec assez de célérité. Les Sherman et l'artillerie commencèrent à pilonner les unités de la Heer dans le village, mais il devenait impossible de le prendre avant l'arrivée de renforts au 8e tour.

Les jeunes officiers ont convenus que dans le futur, les transports participant à l'assaut devraient suivre... pas trop loin derrière !

Il m'est bien fait mention de souligner que le résultat devrait être une partie nulle.

jeudi 31 décembre 2020

Bac de rouille

Pendant que la dinde cuit, je me suis amusé à assembler certains de mes nouveaux morceaux peints de secteur Mécanicus. À défaut d'y jouer, j'ai amassé un beau bac de trucs modulaires rouillés pour Nécromunda cette année !

Gobelinville

Un petit coup de vernis pour terminer les plates-formes et objectifs de la boîte du Hobbit.

La couleur du Roi des Gobelins est un test. Je ne voulais pas utiliser celle du film, mais en vert, il fait un peu Troll des marais...

Ce n'est pas nécessairement mauvais, j'aime bien avoir des figurines qui se réutilisent. Sauf que ça m'embête pour la couleur de la base.

dimanche 29 novembre 2020

Nécro-tentacule

J'ai complété une tentacule servant de piège/objectif dans Nécromunda. Je vais peut-être ajouter de l'eau en résine lorsque j'en cuisinerai une chaudronnée.

dimanche 22 novembre 2020

La pallissade

Les pallissades du Rohan, de GW, utile à travers les âges ! Je profite du répit avant la neige pour faire un peu d'aérosol.

vendredi 20 novembre 2020

Wargs !

12 Wargs et un chef de meute pour les mener tous. Le Rohan a besoin de méchants plus variés. Étonamment, à 4$ la figurine, c'est abordable pour du GW.